object storage S3

Object Storage : tout comprendre de A à Z.

1 – Qu’est-ce que l’object storage ? À quoi ça sert ? Comment ça fonctionne ?

a) Définition de l’object storage

Dans sa définition la plus élémentaire, l’object storage se distingue par sa manière de traiter les données non pas comme un flux ou une hiérarchie, mais comme des entités individuelles, autonomes, et aisément identifiables. En cela, chaque « objet » est en fait une capsule de données, enfermant le contenu (comme un document, une image, une vidéo) et un ensemble riche de métadonnées – qui peut renseigner des détails allant bien au-delà des attributs de fichier standard comme la taille ou la date de modification. Elle peut effectivement inclure des tags personnalisés, des informations de réplication, ainsi qu’un identifiant unique, souvent sous la forme d’une URL, qui permet d’accéder à l’objet indépendamment de sa localisation physique.

L’idée de l’object storage a émergé comme une solution face au besoin croissant de gérer de manière efficace et massive les données non structurées : des photos de réseaux sociaux aux sauvegardes des entreprises, des archives de surveillance vidéo aux données massives de capteurs IoT (Internet of Things), etc.

b) Object Storage Vs File Storage Vs Block Storage.

Cette technologie de stockage a été conçue pour résoudre les problèmes liés d’une part :
au stockage de fichiers traditionnels, où les données sont structurées en répertoires et en sous-répertoires,
– et d’autre part au stockage en blocs, solution peu idéale pour les données non structurées à cause de sa rigidité. Son organisation est plus complexe et n’offre pas la facilité d’accès ni l’évolutivité requises pour traiter efficacement de grandes quantités de données.

Ces types de stockage sont en effet limitées en termes de scalabilité, de performance et de gestion à très grande échelle, en partie à cause de la manière dont les données sont organisées et liées à leur emplacement physique. L’object storage rompt avec cette dépendance en dissociant les données de leur emplacement physique. Les données ne sont pas organisées en arborescence de dossiers, mais sont plutôt regroupées dans un espace sans hiérarchie. Cette approche supprime les contraintes structurelles et permet une grande souplesse pour la copie, le déploiement et l’accès aux données. L’accès aux données se fait via un identifiant unique pour chaque objet, généralement sous forme d’URI, ce qui élimine le besoin de localiser les données par un chemin de fichier traditionnel ou une adresse de bloc spécifique.

L’importance stratégique de l’object storage réside donc dans sa capacité à répondre aux exigences d’une économie numérique qui génère, consomme et exige l’accès à de grandes quantités de données non structurées de manière rapide et efficace.

2 – Par qui l’object storage a-t-il été inventé ? 

a) La démocratisation de l’object storage

Elle n’est pas attribuable à une seule entité ou personne, mais plutôt à l’évolution des systèmes de fichiers distribués dans les années 1990. Des systèmes comme le FileSystem d’Andrew (AFS) et le Network File System (NFS) ont jeté les bases de la distribution des données à travers différents emplacements.

Elle a été largement accessible a été principalement réalisée par Amazon avec la sortie d’Amazon Simple Storage Service (Amazon S3) en 2006. Amazon S3 a offert une interface de stockage scalable, fiable et abordable, qui est devenue la référence pour les applications nécessitant un stockage de données à très grande échelle.

D’autres fournisseurs, comme Google avec Google Cloud Storage et Microsoft avec Azure Blob Storage, ont également contribué à la popularité de l’object storage en fournissant des services concurrents, enrichissant l’écosystème du stockage en cloud et élargissant les options disponibles pour les entreprises et les développeurs.

b) Les nouveaux acteurs sur le marché de l’object storage

Aujourd’hui, l’écosystème de l’object storage s’est considérablement diversifié avec l’émergence de nouveaux acteurs qui viennent challenger la position dominante de ces géants. Ces nouveaux venus, tels que Leviia et Wasabi, ont contribué à dynamiser le marché en proposant des solutions innovantes qui non seulement rivalisent en termes de qualité et de fiabilité, mais sont également beaucoup plus abordables, parfois jusqu’à quatre fois moins chères que celles proposées par les fournisseurs traditionnels.

Ces nouveaux fournisseurs ont réussi à briser la perception d’un marché monopolistique en offrant des services différenciés, tels que la tarification transparente sans frais pour les requêtes ou les transferts de données sortantes, et des modèles de sécurité améliorés. Ils répondent à une demande croissante pour des alternatives plus économiques dans la gestion des volumes massifs de données, tout en maintenant des normes élevées de performance et de disponibilité.

3 – Object storage : idéal pour les sauvegardes dans le cadre d’une stratégie 3-2-1-1-0

1) La très haute durabilité des données grâce à l’object storage

L’object storage se distingue par sa capacité à assurer une très haute durabilité des données. Ce qui en fait une option privilégiée par les professionnels de l’IT pour les sauvegardes longue durée. Dans le cadre de l’object storage, la durabilité est souvent exprimée en pourcentage annuel, avec des normes industrielles atteignant 99.999999999% (11 neuf), ce qui équivaut à une perte de données quasi inexistante ou très très très très très très peu probable. 

Cette très haute durabilité est possible grâce à l’intégration de mécanismes sophistiqués tels que la réplication des données sur plusieurs centres de données indépendants, répartis dans différentes régions géographiques. Cette stratégie de distribution permet de résister à des événements catastrophiques qui pourraient affecter un seul emplacement. L’object storage incorpore également des pratiques avancées telles que l’Erasure Coding, une méthode de protection des données qui, même en cas de panne simultanée de plusieurs disques ou noeuds de stockage, permet la reconstruction complète des données sans aucune perte.

2) Quelle protection contre les ransomwares ? 

En outre, les solution d’object storage S3 offrent souvent des services intégrés de versioning, où plusieurs versions d’un objet peuvent être conservées. Cela permet non seulement de protéger contre les suppressions ou modifications accidentelles, mais cela sert également de défense contre les altérations malveillantes, notamment les attaques par ransomware, en gardant des copies immuables des données. Ces versions peuvent être restaurées facilement ce qui contribue directement à la « durabilité » en permettant la récupération des données à un état antérieur sain.

Ces caractéristiques rendent l’object storage idéal dans le cadre d’une stratégie de sauvegarde 3-2-1-1-0, où le premier « 1 » peut faire référence à la copie hors site. Bien que l’object storage soit typiquement une solution connectée, certaines configurations permettent d’isoler des données, soit par des mécanismes de verrouillage de données, soit par des copies sur des bandes ou des disques déconnectés, offrant une couche supplémentaire de protection. La convergence de ces techniques dans l’object storage permet aux entreprises de se reposer sur un socle solide pour leur stratégie de sauvegarde et de récupération.

4 – Les autres fonctionnalités principales de l’object storage

a) Scalabilité :

L’un des principaux avantages de l’object storage est sa scalabilité pratiquement illimitée. Les objets peuvent être stockés sans les limitations de taille inhérentes aux systèmes de fichiers traditionnels, ce qui rend la gestion de grandes quantités de données plus simple et plus flexible.

b) Immutabilité :

Certaines solutions de stockage d’objets offrent la possibilité de rendre les objets immuables, c’est-à-dire que les données ne peuvent pas être modifiées une fois écrites. Cela est crucial pour les sauvegardes, les archives légales et la conformité, où l’intégrité des données doit être garantie sur de longues périodes.

c) Protection des données :

En plus de la réplication, de nombreuses solutions de stockage d’objets intègrent des fonctionnalités de protection des données telles que le chiffrement au repos et en transit, ainsi que des politiques de sécurité pour contrôler l’accès aux données.

d) Interopérabilité :

Les API standards de l’object storage, telles que celles compatibles avec le S3, permettent aux applications de différentes plateformes de communiquer et d’interagir avec le stockage d’objets, facilitant ainsi l’intégration et le transfert de données entre différents services et fournisseurs, on pense notamment au NAS ou aux solutions de sauvegarde comme Veeam ou Rubrik.

5 – Le prix de l’object storage 

a) Une tarification très avantageuse

Qu’est-ce que l’object storage S3 ? Cette question ne peut être traité sans aborder le volet financier. L’avantage principal de l’utilisation des solutions d’object storage est la flexibilité de leur tarification, qui s’adapte à la consommation des utilisateurs. Cette structure de paiement à l’usage permet une gestion des coûts très précise. Les entreprises ne paient que pour l’espace de stockage et le transfert de données qu’elles consomment réellement, y compris les opérations de lecture et d’écriture.

Cependant, les différences de prix entre les fournisseurs peuvent être importantes. Des prestataires tels qu’Amazon S3 offrent un éventail de services et d’options qui, bien que flexibles et puissants, peuvent entraîner des dépenses conséquentes pour les entreprises et les collectivités. Ces coûts peuvent se manifester dans les tarifs de récupération des données, dans les coûts associés au trafic sortant, ou à des frais pour des services de gestion de données sophistiqués.

b) Leviia Stockage Objet : la tarification la plus compétitive 

Leviia Stockage Objet se propose alors comme une alternative compétitive, soulignant non seulement ses tarifs plus abordables – jusqu’à quatre fois inférieurs à ceux d’Amazon – mais aussi une structure de prix transparente et sans frais cachés. 80% moins cher qu’Amazon S3, Leviia offre une simplicité tarifaire qui séduit de nombreux utilisateurs soucieux de maîtriser leur budget. De surcroît, en tant que solution 100% française, Leviia assure une conformité stricte avec les réglementations de l’UE en matière de protection des données, un argument de poids pour les entreprises qui priorisent la sécurité et la souveraineté des données dans leur stratégie de stockage cloud.

En résumé, Leviia Stockage Objet se positionne comme une alternative avantageuse, conjuguant compétitivité tarifaire et assurance d’une conformité réglementaire rigoureuse. Ce qui en fait une option de stockage S3 particulièrement adaptée aux besoins des entreprises et des collectivités cherchant à optimiser leurs coûts tout en respectant les exigences des standards en matière de protection des données.

6 – Object storage : diffusion publique et diffusion privée 

a) Diffusion publique : L’utilisation du CDN avec l’object storage

Dans le cadre de l’object storage, un CDN est souvent utilisé pour accélérer la diffusion publique de contenu. Il s’agit de répliquer les objets stockés sur un réseau de serveurs positionnés stratégiquement à travers le monde. Lorsqu’un utilisateur demande un objet, le CDN redirige cette demande vers le serveur le plus proche, ce qui diminue le temps de réponse.

Cela est particulièrement avantageux pour les objets statiques qui constituent la majorité du trafic web, comme les images, les vidéos, et les fichiers de style. L’object storage combiné avec un CDN permet ainsi une mise à l’échelle efficace, capable de gérer des pics de trafic et d’améliorer l’expérience utilisateur sans sacrifier la vitesse ou la disponibilité.

b) Diffusion privée : sécurité avec les URL présignées

Pour les scénarios où la confidentialité est primordiale, l’object storage permet de créer des URL présignées. Ces URLs fournissent un accès temporaire à un objet stocké et sont signées avec une clé d’accès sécurisée, garantissant que seules les personnes avec l’URL présignée peuvent accéder à l’objet pendant la période définie.

Cette méthode est essentielle pour partager des objets stockés de manière sécurisée, tels que des documents personnels, des données d’entreprise sensibles ou des médias payants. L’URL présignée expirera après un certain temps, ce qui offre un contrôle sur la période d’accès et aide à protéger contre les accès non autorisés.

Conclusion :
Qu’est-ce que l’object storage S3 ? Nous espérons avoir répondu à cette question complexe mais cruciale considérant le fait qu’il s’agit d’une technologie de stockage de données qui révolutionne la manière dont les informations sont conservées et gérées dans le cloud. En s’affranchissant des contraintes des systèmes de fichiers et de stockage en bloc traditionnels, l’object storage offre une scalabilité massive et une flexibilité accrue, répondant ainsi aux besoins croissants d’une économie numérique en rapide évolution.

Prêt pour commencer avec Leviia ?

Leviia Stockage Objet

  • 5,99€ HT/To/mois. Aucun frais supplémentaire
  • Souverain
  • Protection contre les ransomwares
  • Compatible S3
Découvrir notre offre
nuage vert

Leviia Drive Pro

  • À partir de 50 euros HT/mois
  • Sécurité de niveau militaire
  • Compatible avec tous les fichiers
  • Des offres évolutives de 100 Go à 1000 To !
Découvrir notre offre
nuage vert

Pour aller plus loin

Toutes nos ressources